Maxime Javelly
Collège
Riez
 

INCONVENIENT

mardi 7 juin 2011, par PARMENTIER Estéban

INCONVENIENT

consequence sur la nature

Lors d’un traitement, plus de 90 % des quantités utilisées de pesticides n’atteignent pas le ravageur visé. L’essentiel des produits phytosanitaires aboutissent dans les sols où ils subissent des phénomènes de dispersion. Les risques pour l’environnement sont d’autant plus grands que ces produits sont toxiques, utilisés sur des surfaces et à des doses fréquences élevées et qu’ils sont persistants et mobiles dans les sols.
Les pesticides peuvent être responsables de pollution diffuses et chroniques, aigües et accidentelles, lors de leur fabrication, transport, utilisation ou lors de l’élimination de produits en fin de vie, dégradés, inutilisé ou interdits.
Les pesticides, leurs produits de dégradation et leurs métabolites peuvent contaminer tous les compartiments de l’Environnement.

consequence sur l’homme

Le délai qui sépare l’exposition au produit et l’apparition des troubles est relativement court, de quelques heures à quelques jours, permettant le plus souvent de relier les effets à la cause.
Atteintes neurologiques : les organochlorés font apparaitre une fatigabilité musculaire, une baisse de la sensibilité tactile. Les organophosphorés entrainent à long terme des céphalées, de l’anxiété, de l’irritabilité, de la dépression et de l’insomnie, alliés parfois à des troubles hallucinatoires. Certains provoquent une paralysie, comme les dérivés mercuriels ou arsenicaux.
Atteintes du système cardiovasculaire : les organochlorés développent des phénomènes de palpitation et de perturbation du rythme cardiaque.
Atteintes du système respiratoire : ces atteintes sont souvent en relation avec les phénomènes d’irritation engendrés par bon nombre de pesticides, favorisant ainsi les surinfections et être à l’origine de bronchites, rhinites et pharyngites.

 Aceuille

 
Collège Maxime Javelly – rue du collège - 04 500 Riez – Responsable de publication : Mme Colle
Dernière mise à jour : vendredi 28 août 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille