Maxime Javelly
Collège
Riez
 

L’huile de palme.

dimanche 5 juin 2011, par NAAR Raphaëlle

L’huile de palme.

L’Elaeis guineensis, plus communément appelée "huile de palme", est extraite par pression à chaud de la pulpe des fruits du palmier à huile, est aussi l’huile végétale la plus consommée au monde (25 %). 42 millions de tonnes d’huile de palme sur douze mois en 2008-2009 selon l’USDA. C’est un ingrédient traditionnel des cuisines d’Afrique, d’Amérique du Sud ou d’Asie, elle est désormais surtout utilisée par l’industrie : 80 % dans l’agroalimentaire, 19 % pour les cosmétiques et 1 % pour les boicarburants. La moitié des aliments transformés en contiennent, car elle leur confère du moelleux et facilite leur conservation. Mais l’huile de palme est surtout préférée pour son faible coût de production. Le rendement à l’hectare du palmier à huile est en effet dix fois plus élevé que celui du soja.100 kg de fruits donnent environ 22 kg d’huile. L’huile de palme brute est le produit végétal le plus riche en β-carotène, ce qui lui donne une teinte jaune orangé à rouge selon sa concentration en caroténoïdes. La cuisson détruit ces molécules : elle devient blanche après avoir bouilli plusieurs minutes. Sa richesse en acides gras saturés la rend à moitié solide à température ambiante, son point de fusion se situe entre 35 et 42 °C.

Quelques liens vers d’autres pages pour mieux s’informer sur l’huile de palme :

Acides gras

Pourcentage

saturés

acide palmitique

44%

acide stéarique

4,5%

acide myristique

1%

mono-insaturés

acide oléique

38%

poly-insaturés

acide linoléique

10%

acide linolénique

0,5%

 

 
Collège Maxime Javelly – rue du collège - 04 500 Riez – Responsable de publication : Mme LAWSON
Dernière mise à jour : jeudi 6 février 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille