Maxime Javelly
Collège
Riez
 

Des OGM cachés dans nos assiettes et dans nos champs !

mardi 7 juin 2011, par Mathilde Hamelin

De nos jours les organismes génétiquement modifiés sont au cœur des débats économiques internationaux. Ils laissent rarement indifférents ! On se pose beaucoup de questions sur ces nouveaux aliments. Mais que représentent réellement ces trois lettres : O.G.M. ? En mange t-on ? Ont ils des conséquences sur l’environnement et sur la santé ? Doit-on en avoir peur ? C’est à ces questions que nous allons répondre dans cet exposé.


Les OGM : Organisme Génétiquement Modifié

Définition : Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un être vivant (animal, végétal ou micro-organisme) dont l’homme a modifié le patrimoine génétique afin de lui conférer de nouvelles propriétés. Voir la définition plus précise sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisme_g%C3%A9n%C3%A9tiquement_modifi%C3%A9

Les risques :

  • Le risque de contamination de d’autres terres cultivées.
  • Le risque de la réduction de la biodiversité.
  • L’impact sur la rhizosphère : c’est la partie du sol qui est située dans la croûte terrestre ; dans l’environnement immédiat des racines et des plantes.
  •  Les risques pour l’environement : Dans l’espèce végétale, les flux de gènes s’opèrent par croisements sexuels. C’est le pollen qui est le vecteur privilégié de cette dissémination, il est transporté par le vent ou les insectes pollinisateurs. Cette transmission peut se faire entre plantes de la même espèce ou en direction d’espèces sauvages apparentées (dites mauvaises herbes). Les OGM sont-t-il dangereux pour la santé alimentaire ? Un des principaux risques est qu’un des gènes inséré dans une plante OGM destinée à l’alimentation animale ou humaine, provoque la synthèse de produits toxiques ou fortement allergènes.A ce jour on ignore totalement les répercussions sur la santé provoquées par l’ingestion d’aliments contenant des gènes de résistance aux antibiotiques.Ainsi, la résistance aux antibiotiques peut se transmettre des plantes cultivées aux bactéries qui vivent dans le sol, ou de celles-ci aux bactéries de notre tube digestif.Cette résistance peut aussi être “récupérée” par des bactéries pathogènes, ce qui peut engendrer de graves problèmes sanitaires.Et donc une éventuelle multiplication d’allergies et l’apparition de maladie, de virus de plus en plus résistant aux antibiotiques.

Faire face aux dangers OGM.

Les questions que de nombreuses personnes se posent : Quels sont les dangers des OGM  ?
Peut-on manger des produits génétiquement modifié sans risque ? Faut-il accepter la culture des OGM  ?

  • Pour faire face aux dangers potentiels des OGM, nous vous conseillons :
  •  De bien lire les étiquettes de vos produits alimentaires.
  • D’essayer de savoir d’où viennent vos aliments.
  •  Favoriser l’achat de produits alimentaire de proximité, directement chez le producteur par exemple.
  • De consommer des produit biologique (BIO) qui garantissent une qualité de la nourriture.

Les champs d’application du génie génétique dans l’alimentation

La plupart des produits agricoles s’avèrent transformables en aliments de haute valeur, et cela au terme de plusieurs opérations, dont certaines sont enzymatiques. Toutes les enzymes utilisées peuvent être produites à partir d’OGM ou avec leur concours. Elles remplacent alors les produits issus d’organismes vivants avec une pureté bien supérieure. Ceci permet des économies considérables en matière première, en énergie et en eau.

Dans l’industrie laitière par exemple, l’enzyme de fermentation à base d’OGM la plus connue est la présure. Traditionnellement, elle est prélevée dans la caillette de veau ou sur des micro-organismes. Dans la fabrication du fromage, la présure sert à séparer spécifiquement la caséine et à provoquer le caillage du lait. Aujourd’hui, elle est obtenue à partir d’OGM.

Au niveau de la production agricole primaire, presque toutes les plantes utiles sont améliorées par l’utilisation conjointe des techniques du génie génétique et de la sélection classique.

 

Catégorie d’aliment modifié génétiquement Aliment ou additif
L’aliment est lui-même un OGM vivant Tomate, courge, melon, riz,maïs, soja, pomme de terre...
Il contient un OGM vivant Yaourt contenant des bactéries lactiques, fromage à pâte persillée

Il contient des produits isolés ou traités :

  • fournis par des OGM
Enzymes, acides aminés, vitamines, sucre, amidon, huile
  • fournis par des OGM désactivés
Ketchup, purée de pomme de terre, confiture, yaourt pasteurisé, bière, pain

 

De nombreux progrès sont encore possibles. Il s’agira d’améliorer la digestibilité et la biodisponibilité de certains composants des plantes alimentaires, voire d’obtenir des teneurs plus équilibrées en éléments nutritifs essentiels. D’autre part, certaines plantes possèdent naturellement des propriétés toxiques ou allergéniques qu’il convient d’éviter.

Quelques photos :

 

maistransgeniquebig.jpg   
 
 
 
 

Pour plus d’informations : http://www.infogm.org/lesogmendebat/sommaire.html

 
 

 

 
Collège Maxime Javelly – rue du collège - 04 500 Riez – Responsable de publication : Mme Colle
Dernière mise à jour : vendredi 28 août 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille